Il y a du sacré dans les larmes …Ce ne sont pas des signes de faiblesse, mais de force.Ce sont les messagers de l’incommensurable chagrin, et de l’indicible amour …

- Irving Washington -

Pleureuse

© Claudia Mc Kinney

Je n’ai pas toujours le cœur à rire, Dieu sait pourtant si j’aime ça ! L’humour tient même une place très importante dans ma vie, mais quand je croise sur mon chemin une âme qui souffre, je suis facilement touchée, tout comme je m’émeus de mes propres chagrins, et mes larmes coulent tout naturellement.

Pleurer à également été salvateur pour moi,  je le ressens au plus profond de moi. Accueillir ma tristesse, me permettait d’être en accord avec mon émotion du moment, m’évitant déjà de devenir méchante. Puis, par mes pleurs, j’évacuais le mal-être, me permettant de bienveiller instinctivement sur ma chair, mes tissus, mes cellules. Je sentais clairement que si je n’évacuais pas par mes pleurs certaines souffrances, je risquais de développer des maux. Cependant, faute de ne pouvoir faire autrement, j’ai dû retenir un peu mes pleurs à une époque, certaines paroles aussi, ce qui m’a conduit à une maladie et à la prise de médicaments pendant quelques années. Pensant que c’était la plus sage décision, j’ai accepté cette situation en me disant que, dès que je pourrais, je ferais autrement … le temps de comprendre certaines choses, et de pouvoir répondre à certaines questions alors encore obscures …

De plus, je me sens être au plus profond de moi, dans ce monde parfois si dur, comme une missionnaire pleureuse
…ramener de l’eau sur des terres asséchées …

terre asséchée

 

Je vous propose mon aide pour vous aider à évacuer votre colère, ou surmonter un chagrin …

Découvrez mes soins